Ciné Beat-Box

Ciné beat-box de Ludivine Issambourg et Nicolas Derand

Ciné-concert en cours de création

Résidence : Musique Expérience – Ducey (50) / Papillon Noir Théâtre – Caen (14) – Sillon – Caen (14)

A l’écran, un film muet, noir et blanc sautillant. Au pied de l’écran, sur scène durant la projection, micro en main, Ludivine Issambourg pratique le beatboxing, discipline de la culture hip-hop : la musicienne imite avec la bouche des percussions, des pulsations, des bribes de mélodies. La synchronisation du beatboxing de Ludivine avec le film est parfaite, la rythmique vocale virtuose.

Plaquant les premières lignes mélodiques sur sa flûte traversière, Ludivine poursuit le rythme au beatbox en soufflant dans sa flûte… tout en jouant simultanément la mélodie ! Le beat-box devient flûte-box.

Transition avec le film suivant : Ludivine crée des rythmes au beat-box, enregistre des boucles, joue quelques notes à la flûte traversière. Aux claviers, Nicolas Derand répond à la mélodie. Son expérience de la composition pour l’écran apporte de riches couleurs harmoniques à la mélodie portée par la flûte traversière. Différentes couches musicales s’accordent ainsi entre les instruments de Nicolas et Ludivine, comme si la partition des deux musiciens s’écrivait directement sous les yeux des spectateurs pour les films de ce ciné- beatbox.

Les Musiciens :

Ludivine Issambourg fait ses débuts aux cotés de Jean-François Millet au sein de son big bang « Le Klaxton ». S’orientant vers la flûte traversière, Ludivine se passionne rapidement pour le jazz et l’improvisation. Se formant au jazz et au classique, Ludivine intègre l’Orchestre de flûte français. Elle remporte en 2007 la première place du concours national de flûte jazz. La même année elle se fait repérer par le célèbre producteur Wax Taylor qui l’engage dans son groupe pour une tourneée mondiale. 500 dates de l’Olympia à Rock en Seine, du Bataclan aux Vieilles Charrues, des USA à la Chine. Elle joue ensuite avec le groupe UHT et enregistre l’album « Crawnyard » avec les MC d’ASM. Trois rencontres formatrices pour la jeune flûtiste qui murit des projets personnels se concrétisant par la création de son propre groupe « Antiloops » en 2012. Un premier concert en décembre 2012 au New Morning puis au Sunside en 2013 où le groupe remporte le 1er prix de soliste et le 1er prix du groupe. Ludivine sort avec Antiloops son premier album « Electroshok » en 2015. Antiloops donne des concerts dans toute la France et en Normandie : Jazz sous les pommiers, Big Band Café , Tout un foin, La Luciole, Théâtre de Caen, Jazz Escales, Jazz en baie. Un deuxième album est publié en 2017 « Lucid Dream » – Révélation Jazz Magazine.

Nicolas Derand entre au conservatoire de Saint-Denis de la Réunion dont il est originaire. C’est dans le giron de la musique classique que Nicolas affûte ses premières armes mélodiques avec une admiration sans borne portée aux œuvres de Chopin, Debussy et Brahms. A Paris, Nicolas intègre l’école de Jazz & Musiques Actuelles. Se lançant dans la composition, Nicolas met en concurrence différentes influences, combinant les sonorités toutes aussi singulières les unes que les autres. Il écrit ainsi la musique d’une court-métrage « Le Bourbier » en 2008 d’une publicité pour Citroeën ou d’un documentaire pour France 2 en 2012. En 2014, Nicolas sort son album « Epectase », compositions originales inspirées des musiques de films. Nicolas enregistre l’album de jazz composé par Timothé Robert, « Vide Median » dont la sortie est prévue pour 2018. Jouée live, la musique de Nicolas a déjà conquis plusieurs salles parisiennes et festivals du New Morning à Jazz sous les pommiers et passant par le théâtre Traversière.

Engagement artistique conjoint : Les deux musiciens travaillent ensembles dans le groupe de Ludivine, Antiloops, Nicolas y assurant les claviers.

Les films :

Au Bout du Monde de Konstantin Bronzit

Les aventures d’une maison à l’équilibre fragile. Posée sur le pic d’une colline, elle balance alternativement de droite à gauche au grand dam de ses habitants.

5m80 de Nicolas Deveaux

Un troupeau de girafes se rend à la piscine…

Œil pour œil (titre original : Big Business) de James W. Horne

Laurel et Hardy sont vendeurs de sapins de Noël en porte-à-porte en Californie.

Johnny Express de Kyungmin Woo

Johnny, livreur intergalactique, se retrouve sur une planète étrange.